Peut-on faire du barbecue sous un gazebo durant l’hiver?

par Thomas Harvey

Ce n’est un secret pour personne, les hivers au Québec peuvent être assez froids et difficiles.

Entre le bas mercure, la neige, les vents glacials et le manque de soleil, il n’est pas toujours évident de vaquer à ses activités régulières durant les quelques mois hivernaux.

Parmi ces activités, le barbecue est souvent mis de côté par les amateurs et pourtant, il est entièrement possible de griller vos aliments favoris, même s’il fait – 20 degrés Celsius à l’extérieur.

Il vous suffit d’avoir quelques accessoires en votre possession, un BBQ de qualité et un abri, de préférence.

Ce dernier peut d’ailleurs prendre plusieurs formes et contrairement à ce que certains seraient portés à croire, un simple gazebo peut faire le travail.

En effet, moyennant certaines précautions, vous pourriez bien cuisiner sous votre gazebo en plein mois de janvier.

Je vous expliquerai, dans cet article, ce que vous devriez considérer pour ce faire.

 

Mes recommandations pour un barbecue sécuritaire et efficace sous un gazebo ou une pergola

Plusieurs éléments se doivent évidemment d’être pris en compte pour éviter que votre abri ne prenne en feu au beau milieu d’une cuisson ou qu’il devienne un danger pour votre santé.

 

Une bonne aération

Premièrement, vous devriez toujours faire attention à l’aération de votre environnement. Ce dernier devrait bénéficier d’un courant d’air assez présent pour laisser la fumée et les autres émanations quitter le gazebo et être remplacés par de l’air frais.

Une mauvaise aération pourrait causer de mauvaises surprises, dont des maux de tête et certains problèmes à respirer.

Le barbecue produit du monoxyde de carbone lors des cuissons et ce dernier doit impérativement être évacué de votre environnement.

Difficile à percevoir ou à sentir, il peut avoir des conséquences très graves sur votre santé, pouvant se manifester par des étourdissements, des vomissements, des maux de tête ou même la perte de connaissance.

Gazebo bien aéré

 

Attention aux matières inflammables

Ensuite, il est essentiel de faire attention aux objets inflammables se situant dans le gazebo pour réduire les risques d’incendies.

Lorsque vous placez votre appareil de cuisson, assurez-vous que son environnement direct ne contienne aucune matière pouvant prendre feu facilement.

Le bois, les toiles de plastique ou les murs du gazebo sont des exemples d’objets n’ayant pas une bonne résistance à la chaleur d’un barbecue.

En étant loin de ceux-ci, vous pourrez griller l’esprit tranquille, sans avoir peur que les flammes ne s’emparent de votre cabanon de style gazebo ou votre pergola.

 

Attention aux surfaces glissantes

Durant la saison froide, il est possible que le sol soit durci et glissant, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de votre abri.

Il est donc important de faire attention à celui-ci afin de ne pas glisser durant les manipulations et vous blesser.

Comme un barbecue produit beaucoup de chaleur, il suffit que vous perdiez pied pendant quelques secondes pour vous brûler sur le couvercle ou la cuve.

Je vous recommande donc de porter des bottes adéquates, qui sauront vous garder bien droit sur les surfaces glacées.

Si la situation est plus grave, appliquez une couche de sable ou du sel sur la glace, ce qui la fera fondre et lui donnera une certaine adhérence.

Sel de déglaçage

Ne prenez pas de risques si de la glace se forme entre vous et votre barbecue. Le sel de déglaçage est une excellente solution.

 

Un bon éclairage

Un peu dans le même ordre d’idées, votre espace de cuisine se doit d’être éclairé adéquatement, non seulement pour voir où vous mettez les pieds, mais aussi afin de vous assurer que vos cuissons sont parfaites, en évaluant mieux les temps de cuisson nécessaires.

Puisqu’il fait noir dès la fin d’après-midi durant les moins d’hiver les plus rudes, prévoyez une lampe dans votre gazebo ou une lampe frontale afin de constater si vos burgers sont insuffisamment cuits, bien cuits ou même carbonisés!

Cet élément est aussi un avantage à ne pas négliger lorsque vous grillez en plein jour, mais qu’il fait tout de même sombre dans votre environnement de travail.

Un éclairage adéquat vous permettra de ne pas vous faire mal en glissant, tout en améliorant vos chances de devenir cuistot professionnel aux yeux de votre famille.

 

À savoir si vous avez un barbecue au gaz

Les fuites de gaz

D’autres éléments se doivent d’être considérés avant de commencer à cuisiner sous un gazebo avec un BBQ au propane ou au gaz naturel.

Lors de l’allumage, ce type de barbecue permet au combustible de se rendre aux brûleurs, lesquels le font allumer et ainsi, provoquent la source de chaleur.

Si, lorsque vous procédez à cet allumage, vous commencez à sentir une odeur ressemblant à des œufs pourris, n’hésitez pas une seconde et fermez la bonbonne de propane, ouvrez les portes du gazebo afin de lui permettre de bien s’aérer durant une dizaine de minutes, et sortez de celui-ci.

Cette odeur est synonyme de fuite de gaz, laquelle peut avoir des conséquences graves pour la santé ou même provoquer des explosions.

Celle-ci peut provenir de plusieurs pièces du BBQ, dont ses raccords et ses branchements, ou de la bouteille elle-même.

Après les 10 minutes d’attente, vous pourrez tenter de rallumer votre gril, tout en étant très prudent.

Si vous croyez qu’une fuite persiste, un mélange d’eau et de savon à vaisselle pourrait vous aider à la détecter.

Il vous suffit d’utiliser une éponge ou de vaporiser le mélange sur les tuyaux, raccords, valves et autres pièces pouvant acheminer du gaz et si des bulles se forment, il s’agit effectivement d’une fuite.

 

Assurez-vous de bien fermer la bonbonne de propane

Cette recommandation peut paraître banale, mais il n’est pas rare que certains amateurs, excités par les côtes-levées ou les steaks qu’ils viennent de griller, ne prennent pas le temps de fermer leur appareil sur le moment et l’oublient.

Il est donc important de fermer les brûleurs après la cuisson, pour ensuite fermer la bouteille de gaz.

En procédant de cette manière, les canalisations ont le temps de se vider du gaz résiduel, réduisant encore plus les risques d’incidents.

 

À savoir si vous avez un barbecue au charbon

L’allumage du charbon

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un BBQ au charbon de bois, vous devez faire attention lors de son allumage.

Les briquettes ou le charbon de bois devraient, idéalement, être allumés à l’extérieur du gazebo.

Pour ce faire, vous pourriez utiliser une cheminée d’allumage, par exemple, qui facilite grandement le tout, en étant également très sécuritaire.

Allumez le charbon dans cette dernière, attendez quelques minutes, puis il vous suffit de vous rendre dans le gazebo pour déverser son contenu dans le fond de la cuve de votre BBQ.

Si votre gazebo est assez grand et permet une très bonne aération, vous pourriez aussi allumer le charbon directement à l’intérieur de ce dernier, tout en étant prudent et attentif.

Si, malheureusement, beaucoup de fumée s’empare de l’abri, sortez de celui-ci rapidement, ouvrez les portes et surtout, tentez de ne pas inhaler de fumée noire, laquelle est nocive pour votre santé.

Finalement, je vous recommande de toujours avoir à votre portée un petit extincteur. Il pourrait s’avérer très pratique lors d’incidents plus graves.

 

 

La gestion des cendres et du charbon ardent

Un barbecue au charbon, contrairement aux appareils au gaz ou à l’électricité, produit des déchets lors des cuissons.

En effet, le charbon de bois ou les briquettes se consument en cendres, lesquelles doivent être enlevées de la cuve.

Celles-ci sont encore chaudes après vos cuissons. Même si elles paraissent totalement inoffensives, elles doivent être conservées dans un seau en métal, à l’extérieur du gazebo, durant quelques jours avant d’être jetées.

Il en va de même avec le charbon ardent, à la fin des cuissons, que vous devriez préférablement laisser s’éteindre tranquillement, tout  en allant jeter un coup d’œil de temps à autre.

Un entreposage sécuritaire de vos cendres et de votre charbon empêchera aux flammes de reprendre sans avertissement et de causer de bien mauvaises surprises.

Homme avec sa bière devant le barbecue l

Certaines personnes n’ont tout simplement pas besoin d’un gazebo pour faire du barbecue toute l’année, j’ai un ami comme ça!

 

Des mesures de sécurité pour encore plus de plaisir autour du gril, toutes saisons confondues

Ces quelques mesures de sécurité et informations quant à l’utilisation d’un BBQ dans un gazebo s’appliquent à tous les types d’appareils, que ce soit un barbecue conventionnel ou un fumoir.

En les prenant au sérieux, vous pourrez faire face aux hivers québécois tout en faisant griller vos pièces de viande favorites 365 jours par année.

De plus, si vous désirez conserver votre BBQ en bon état, tout en prolongeant sa durée de vie, je vous conseille de la munir d’une housse de protection de qualité afin de la couvrir entre les cuissons hivernales.

Celle-ci l’empêchera d’être victime d’accrochages bêtes ou des intempéries de Dame nature.

Je vous recommande également de profiter des journées où le soleil se pointe le bout du nez pour sortir votre BBQ et profiter du plein-air pour le faire respirer adéquatement.

Rendez-vous devant votre gril, au beau milieu du bois de janvier, pour des grillades d’exception, même si le mercure fait des siennes!

À VOIR AUSSI

Laisser un commentaire