Est-ce sécuritaire d’utiliser un barbecue au gaz en hiver ?

par Thomas Harvey

Alors que certains étirent la saison estivale à son maximum afin de profiter de leur barbecue avant l’arrivée de l’hiver, d’autres, sans nécessairement changer leurs habitudes, préparent leurs installations afin de pouvoir griller leurs pièces de viande favorites durant les mois les plus froids de l’année.

Faire du barbecue en hiver est plus facile que vous le croyez probablement et vous ne devriez pas vous arrêter au fait que le Québec offre un climat assez complexe lorsque vient le temps de cuisiner à l’extérieur.

De plus, le tout est sécuritaire, moyennant quelques précautions et connaissances sur le sujet.

Si vous êtes propriétaire d’un appareil de cuisson au gaz, que ce soit du gaz propane ou du gaz naturel, vous pourriez être intéressé par les recommandations présentées ci-dessous, lesquelles vous permettront de cuisiner avec votre gril en plein mois de janvier, sans avoir peur de causer un accident.

Je vous présenterai également, dans une section subséquente, quelques conseils de cuisson pour bien réussir vos festins, malgré le froid et la neige.

Enfilez votre plus chaud manteau, vos bottes d’hiver et vos gants, puis prenez votre courage à deux mains.

Vous n’êtes qu’à une lecture de profiter de la saison froide comme vous ne l’avez jamais fait auparavant.

 

Les recommandations pour un barbecue hivernal sécuritaire

La plupart des recommandations que vous devriez retenir pour vaquer à vos grillades favorites sans risque concernent votre espace de travail.

En effet, celui-ci doit être adapté à la cuisson sur un barbecue au gaz, laquelle produit beaucoup de chaleur et émet des particules toxiques dans l’air environnant.

Barbecue dans un endroit dégagé

Prévoyez un endroit dégagé

Premièrement, il est essentiel que votre espace de travail soit dégagé afin d’éviter que vous perdiez pied ou que certains objets prennent feu.

Assurez-vous donc de déposer votre gril dans un endroit prévu à cet effet, qui ne contient aucun objet inflammable et permet assez d’espace pour pouvoir bouger et cuisiner en toute sécurité.

 

Prévoyez une surface sécuritaire

Les hivers canadiens sont assez surprenants de temps à autre. Entre la neige et la pluie verglaçante, il n’est pas rare que le sol devienne glacé, sans avertissement.

Il est donc primordial de prévoir une surface sécuritaire ou déposer votre BBQ, laquelle ne sera pas glacée ou enneigée 100 % du temps.

Si tel est le cas, assurez-vous de bien la dégager pour pouvoir y circuler adéquatement et utilisez du sable, voire même du sel de déglaçage, pour faire fondre la glace et lui donner une certaine adhérence.

Ainsi, vous pourrez circuler entre votre BBQ et votre maison sans glisser, vous blesser ou ruiner votre souper en échappant vos pièces de viande dans le banc de neige.

sol glacé dangereux

Beaucoup de scénarios catastrophes sont possibles sur cette plaque de glace afin de se rendre au barbecue !

 

Choisissez un sol plat

Cette recommandation peut paraître banale et logique à première vue, mais il n’est pas rare que des gens la négligent et installent leur appareil de cuisson sur une surface qui n’est pas à niveau.

En résultent des incidents, dégâts et mésaventures qui pourraient rapidement vous faire attendre la saison estivale avant de vous remettre à votre passion culinaire.

Prévoyez donc un sol plat, à niveau, qui permettra à votre barbecue d’être bien droit. Évitez d’ailleurs de le déplacer durant l’hiver si votre sol devient inégal par endroits.

 

Prévoyez un endroit à l’abri des vents

Ce n’est un secret pour personne, les mois d’hiver les plus intenses offrent également des vents assez impressionnants.

Il est de ce fait important que l’endroit où vous comptez installer votre gril soit à l’abri, du moins en grande partie, des vents et des précipitations.

Je vous conseille d’ailleurs d’opter pour un grand cabanon de type gazebo pour ce faire, lequel vous permettra de griller sans être exposé aux intempéries de Dame nature.

Vous n’aurez ainsi pas la mauvaise surprise de vous réveiller un matin et de  voir votre barbecue renversé dans la neige, des restants de nourriture et des cendres envahissant votre jardin.

Gazebo bien aéré

 

Cet endroit doit être bien aéré

Cette recommandation est en réalité une obligation pour un barbecue au gaz sécuritaire en hiver.

Votre espace de cuisson, surtout si vous utilisez un gazebo, doit être bien aéré pour laisser les émanations de votre gril s’échapper.

Sans une aération adéquate, le monoxyde de carbone produit par vos brûleurs et la fumée provenant de vos aliments resteront enfermés sous votre abri, provoquant des risques d’incendies non-négligeables, en plus d’être dangereux pour votre santé.

D’ailleurs, si vous sentez une odeur d’œufs pourris, ne courez aucun risque et fermez votre bouteille de propane, ouvrez votre abri au maximum de sa capacité, quittez celui-ci et laissez le tout aérer durant une dizaine de minutes.

Cette odeur peut provenir d’une fuite de gaz. Pour déceler si c’est vraiment le cas, je vous recommande d’utiliser une eau savonneuse et de l’appliquer sur les raccords, tuyaux et autres éléments permettant d’acheminer le combustible de la bonbonne de propane jusqu’aux brûleurs.

Si vous allumez votre bonbonne et que des bulles apparaissent, une fuite a lieu à l’endroit en question.

Vous devrez donc changer la pièce défectueuse ou la réparer afin d’éviter que la situation se reproduise.

Un gazebo nous protège du vent et de la neige mais pas des grands froids

 

Prévoyez un espace sécuritaire

Bref, il est important de prévoir un espace sécuritaire, dans son ensemble.

Celui-ci devrait être assez éloigné de la maison pour éviter les risques d’incendies, même si vous devez marcher quelques mètres dans le froid pour vous y rendre.

Évitez de placer votre gril à quelques centimètres de la porte de votre balcon avec l’espérance que vous pourrez griller tout en restant au chaud.

 

Quelques conseils pour des cuissons parfaites en hiver

Maintenant que votre cuisine extérieure est sécuritaire et prête à être utilisée, voici quelques recommandations quant à la cuisson hivernale, laquelle est quelque peu différente.

Barbecue encastré sous la neige

Pensez à déblayer votre barbecue entre les bordées de neiges.

 

Gardez votre couvercle fermé

Lors des temps froids, votre barbecue risque d’avoir plus de difficulté à maintenir la chaleur à l’intérieur de sa chambre de cuisson

Je vous recommande donc d’éviter d’ouvrir son couvercle inutilement, même si l’envie vous prend d’observer vos aliments rissoler et cuire lentement.

Ce faisant, vous serez certain que vos cuissons sont adéquates et vous n’aurez pas de difficulté à prévoir les temps de cuisson de vos aliments.

De plus, il vous sera plus rapide de procéder à l’allumage et au préchauffage de votre appareil.

 

La stabilité de la température et les temps de cuisson

Dans la même veine, sachez que les températures froides peuvent grandement affecter les performances de votre BBQ et, conséquemment, il pourrait avoir plus de difficulté à atteindre sa température maximale ou à offrir une stabilité dans la chambre de cuisson.

Il est donc primordial de prévoir le coup et d’évaluer les temps de cuisson de vos aliments en conséquence, particulièrement si vous vous adonnez à une cuisson lente pour un morceau de viande imposant.

Lors de froids sibériens, vos grillades pourraient vous demander plus de temps et à l’inverse, lorsque la température est plus clémente, elles pourraient être très rapides.

Si vous êtes à la recherche d’un nouvel appareil au gaz en vue de l’hiver, je vous recommande d’opter pour un modèle ayant une cuve et un couvercle doublés, préférablement en acier inoxydable, lesquels auront une meilleure rétention de la chaleur que ceux dont la paroi est plus mince.

 

L’importance d’un thermomètre sans fil

Puisqu’il est important d’ouvrir le couvercle de votre appareil le moins possible, un thermomètre sans fil vous permettra de vous assurer que la température de cuisson à l’intérieur de votre cuve est adéquate, sans même devoir mettre les pieds dehors.

Vous pourrez donc rester au chaud, dans le confort de votre domicile, tout en observant votre gril faire son boulot.

Inkbird IBBQ-4T

Source : Inkbird.com

 

Utiliser un barbecue au gaz en hiver, c’est sécuritaire

Même si vous habitez les régions nordiques du Canada, vous ne devriez pas avoir peur de faire du barbecue au beau milieu de l’hiver.

Il vous suffit d’appliquer les quelques conseils de sécurité et recommandations énumérées dans cet article pour pouvoir griller en symbiose avec Dame nature, de façon sécuritaire et efficace.

L’utilisation d’un gril au gaz vient d’ailleurs avec plusieurs avantages lorsqu’on le compare aux grils au charbon.

Le gaz produit moins de déchets et nécessite moins d’entretien que le charbon de bois ou les briquettes, lesquels peuvent représenter des manipulations et précautions supplémentaires.

Pour une expérience encore plus satisfaisante, je vous recommande également de vous procurer une housse de protection de qualité pour votre appareil, laquelle le protégera des intempéries, lui permettra de respirer adéquatement et pourrait prolonger sa durée de vie.

Bref, armez-vous d’un manteau bien chaud, d’une bonne paire de gants, de bottes qui empêcheront vos orteils de geler et vous serez prêt à cuisiner à l’extérieur durant les mois les plus froids de l’année.

À VOIR AUSSI

Laisser un commentaire