Comment nettoyer un four à pizza ?

par Thomas Harvey

Pour obtenir de délicieuses pizzas aux croûtes bien croustillantes, rien ne se compare à ce qu’un four à bois peut accomplir.

Si vous faites partie des amateurs qui ont déniché un four à pizza pour leur cuisine extérieure, vous devrez non seulement apprendre à l’utiliser convenablement, mais aussi à le nettoyer régulièrement pour lui assurer une bonne durée de vie et un fonctionnement exemplaire.

Voici donc les principales étapes à suivre pour entretenir votre appareil sans le briser, lesquelles seront divisées en deux types de nettoyage, soit le nettoyage régulier et le nettoyage en profondeur, légèrement plus complexe, mais plus qu’important.

 

L’entretien régulier de votre four à pizza

Que vous soyez en possession d’un four de type cheminée, portatif, en stainless ou que vous ayez construit votre propre appareil dans votre cour arrière, les techniques de nettoyage sont relativement similaires, sauf quelques exceptions.

L’entretien régulier de votre four doit être fait fréquemment, voire à chaque fois que vous voyez des résidus s’accumuler, pour permettre à celui-ci de fonctionner adéquatement, mais aussi pour prolonger sa durée de vie et l’empêcher d’altérer le goût des aliments.

L’intérieur du four à pizza

Premièrement, vous devez toujours vous assurer que votre four est bien refroidi avant de le nettoyer, et ce, peu importe le type d’appareil que vous possédez.

Ensuite, selon le matériau qui constitue celui-ci, vous devrez choisir des techniques et produits correspondants pour un nettoyage efficace en profondeur.

Dans tous les cas, assurez-vous également que la chambre de cuisson est bien fermée, puisque l’eau peut causer des dommages à celle-ci.

Si l’extérieur de votre four est en acier inoxydable, vous devriez tenter de le nettoyer après chaque utilisation, puisque l’inox s’imprègne facilement de taches de graisse ou de traces de doigts, par exemple.

Pour ce faire, je vous conseille d’utiliser un chiffon humide pour nettoyer la saleté et d’ensuite essuyer l’excédent d’eau avec un chiffon en microfibre.

Une autre façon, encore plus efficace pour les traces plus tenaces, est d’utiliser du vinaigre et de l’eau chaude, puis frotter légèrement l’extérieur dans le sens du grain de l’acier inoxydable.

Il existe également des nettoyants spécialement conçus pour l’inox, qui sont très efficaces.

Si votre four est fait de brique, l’extérieur ne se nettoie pas vraiment avec de l’eau et au contraire, s’il est exposé trop souvent à la pluie ou au froid, il doit être traité pour éviter que des craques ou de la moisissure apparaissent et viennent détériorer sa structure.

Ainsi, vous pourriez le dépoussiérer fréquemment, mais le vrai entretien se fait plus en profondeur, technique qui sera expliquée davantage dans la prochaine section de cet article.

 

La pierre réfractaire

La pierre réfractaire est un élément central dans le four. Son nettoyage est donc primordial et peut être fait chaque fois que des traces de sauce, de fromage et d’autres taches s’y déposent, ou environ une fois par semaine si vous l’utilisez plutôt régulièrement, mais êtes miraculeusement en mesure de la garder propre.

Pour ce faire, laissez d’abord la pierre refroidir pour éviter de vous brûler, mais également pour éviter que celle-ci ne craque sans avertissement suite à un choc thermique.

Ensuite, pour enlever des incrustations d’aliments collés, utilisez un grattoir, idéalement en plastique, et grattez prudemment.

N’utilisez pas de matériaux pouvant potentiellement grafigner la pierre, qui doit rester en bon état.

Si les résidus et traces de graisse sont encore difficiles à nettoyer, vous pourriez utiliser une éponge et de l’eau chaude pour nettoyer la pierre.

Cependant, il est primordial de ne pas utiliser de savon, puisque la pierre l’absorberait en partie, pour ensuite altérer les aliments.

Dans la même veine, utilisez peu d’eau, dans la mesure du possible. Trop d’eau pourrait faire en sorte que la pierre craque lorsqu’elle sera chauffée à nouveau.

En dernier recours, si votre pierre n’est toujours pas nettoyée convenablement et contient encore des taches d’aliments ou des restants de bois, vous pourriez la nettoyer avec du bicarbonate de soude mélangé à l’eau ou même la tremper directement dans l’eau.

Toutefois, si vous la trempez complètement, prévoyez au moins une semaine avant de pouvoir l’utiliser à nouveau, puisque la pierre prendra beaucoup de temps avant d’être complètement sèche.

La cheminée

La cheminée de votre four à pizza doit également être lavée assez fréquemment, particulièrement dans le cas des fours fonctionnant avec un feu de bois. Il est conseillé de le faire chaque fois que vous détectez une couche d’environ ⅛ de pouce de suie, soit le résidu produit par la combustion du bois.

Pour nettoyer la cheminée, je vous conseille simplement d’utiliser une grande brosse métallique, préférablement avec des poils de cuivre, qui vous permettra de brosser prudemment l’entièreté de la cheminée. Si votre four vous le permet, vous pourriez aussi retirer la cheminée pour un nettoyage encore plus facile.

Dans tous les cas, évitez d’utiliser des produits nettoyants, qui pourraient endommager la structure de votre appareil.

La cuve ou le dôme

La cuve ou le dôme de votre four à pizza est probablement l’élément qui nécessite le nettoyage le plus complexe.

Avant chaque cuisson, laissez le four chauffer pendant plusieurs minutes, non seulement pour lui permettre d’atteindre la bonne température, mais également pour lui permettre d’être pratiquement auto nettoyant, grâce à la pyrolyse, qui brûlera les dernières graisses et résidus dans la cuve.

Les résidus restants pourront ensuite être nettoyés facilement avec une éponge légèrement trempée dans une solution d’eau et de vinaigre.

Ensuite, dans le cas de fours à bois, retirez les cendres accumulées dans la cuve suite à la combustion du bois avant chaque utilisation.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser une pelle et une brosse avec des poils de cuivre.

Prévoyez également un contenant, comme un sceau en métal, pour déposer les cendres le temps qu’elles refroidissent convenablement.

Si des résidus sont toujours présents dans le fond de la cuve, vous pourriez aussi utiliser un grattoir, préférablement en plastique, pour les retirer.

Comme dans le cas de la pierre réfractaire, vous devriez éviter d’utiliser une brosse métallique en acier, qui pourrait endommager la sole du four de manière permanente.

Il en va de même pour la suie pouvant s’être accumulée tout autour du dôme. Pour faciliter cet entretien, il existe d’ailleurs des brosses en demi-lune, qui vous permettront de brosser sans avoir à forcer inutilement.

Si vous possédez plutôt un four en acier inoxydable, vous pouvez facilement nettoyer l’intérieur de ce dernier avec un chiffon humide ou avec un chiffon trempé dans une solution d’eau tiède et de vinaigre.

Ces produits à eux seuls devraient suffire pour enlever les résidus et taches accumulées au fond de la cuve et autour du dôme.

La toile de protection

La plupart des fours pouvant être achetés dans les détaillants, dont les fours portatifs et ceux autoportants en inox, par exemple, peuvent aussi être couverts d’une housse de protection.

Dans le cas de fours en brique construits sur mesure, il est plus difficile de le couvrir d’une toile de protection.

Toutefois, si c’est une possibilité pour votre appareil, vous devriez impérativement vous munir de cet accessoire.

Une bonne toile de protection protégera votre four en inox des intempéries, mais aussi de la rouille.

Dans le cas d’un four en briques, une toile pourrait empêcher l’eau et le froid d’altérer sa composition, menant éventuellement à des craquements et une dégradation de votre appareil.

Toile de protection four à pizza

Toile de protection four à pizza
Source : Ooni.com

L’entretien en profondeur de son four à pizza

Afin de vous assurer que votre four soit prêt pour affronter tout type de cuisson à tout moment, vous devrez en faire le nettoyage en profondeur une ou deux fois par année, que vous décidiez de le remiser pendant l’hiver ou pas.

Cet entretien, plus demandant que les nettoyages réguliers, vous permettra de garder votre four en bon état, et à plus long terme, de prolonger sa durée de vie.

L’extérieur du four à pizza

Que ce soit lorsque vous préparez votre four en vue de la saison estivale ou avant d’entamer la saison froide après plusieurs mois à vous comparer aux plus grands pizzaiolos dans votre cour arrière, vous devrez nettoyer l’extérieur de votre four à pizza.

Si ce dernier est fait d’acier inoxydable, vous n’avez qu’à le laisser refroidir, puis utiliser de l’eau et du vinaigre blanc, tel qu’expliqué auparavant, pour enlever les saletés gentiment avec un chiffon.

Dans le cas d’un four en brique, les manipulations sont légèrement plus complexes.

En effet, ce type de four nécessite un entretien en profondeur qui va au-delà du nettoyage.

Il doit être traité une à deux fois par année pour assurer son efficacité et lui permettre de s’adonner aux cuissons sans se détériorer.

Pour ce faire, préparez un feu au milieu de la cuve du four pour que la chaleur soit distribuée également dans l’ensemble du dôme. Laissez la porte entrouverte pour une ventilation appropriée.

Ensuite, vous n’aurez qu’à laisser le feu brûler durant environ 6 heures à une température maximale de 300 °F.

Une autre façon de faire est de démarrer le feu à l’extérieur du four, de prendre le charbon ardent et de le déposer dans le centre du four pour mener le traitement à terme.

Je vous conseille d’utiliser cette méthode pour la première utilisation d’un four, ce qui vous empêchera de le faire craquer par accident.

La pierre réfractaire

Lors du nettoyage en profondeur, la pierre réfractaire doit être retirée de l’appareil, lorsque c’est possible, puis nettoyée avec les bons outils, comme dans le cas du nettoyage régulier, pour s’assurer qu’elle soit prête à sa prochaine utilisation.

Si vous comptez ranger votre four durant la saison hivernale, vous pourriez également retirer la pierre de l’appareil et la ranger à un endroit sûr, à l’abri des chocs, pour la protéger.

Préférablement, cet entreposage se fait dans un endroit sec pour éviter que la pierre absorbe l’humidité. Si vous ne disposez pas d’un tel endroit, je vous conseille d’utiliser du papier pour l’enrouler.

La cheminée

En plus du nettoyage régulier expliqué en détail dans la section précédente, la cheminée devrait être inspectée au moins une fois par année pour vous assurer qu’elle laisse la fumée s’échapper sans problème et qu’elle ne contient aucun résidu pouvant l’obstruer ou pouvant potentiellement s’enflammer dans la cheminée.

Vous devriez donc faire cette inspection, en plus du nettoyage, avant la saison estivale, que vous rangiez votre four durant l’hiver ou pas.

La cuve ou le dôme

Comme je l’ai mentionné auparavant, le nettoyage du four se résume à bien plus que les taches qui peuvent apparaître sur sa surface extérieure ou à la pierre servant à la cuisson des pizzas.

L’intérieur de la cuve et du dôme doit également être nettoyé de manière assidue.

En plus du nettoyage régulier, lorsque vous constatez des taches de graisse, des cendres ou d’autres résidus dans le fond de la cuve ou le dôme de votre appareil, vous devriez également le nettoyer dans son entièreté en répétant les techniques mentionnées précédemment à une fréquence d’une ou deux fois par année.

Vous pourriez donc le faire avant l’été, puis avant de la ranger pour l’hiver, si tel est le cas.

Ce grand nettoyage permettra de prolonger la durée de vie de votre four, mais également de le garder plus propre ou plus charmant à long terme.

D’ailleurs, dans le cas de fours en brique, si vous ne l’avez pas utilisé pendant une longue période ou que la température est plutôt humide, pensez toujours à le réchauffer pendant au moins une heure à basse température avant de le chauffer à la température désirée.

Ainsi, vous vous assurerez que la pierre et les briques ne craquent pas devant vos yeux.

La toile de protection et le remisage

La toile de protection est un accessoire qui, comme dans le cas des barbecues réguliers, permettra à votre four d’être plus durable.

Elle protégera votre appareil en acier inoxydable de l’oxydation, mais également votre four en brique de l’eau, du froid et de l’humidité, éléments qui pourraient le faire craquer à plus long terme.

Cette protection est toute aussi importante pour l’entretien en profondeur, particulièrement lorsque vient le temps de remiser votre four.

En effet, si vous ne comptez pas utiliser votre appareil durant la saison hivernale, il est préférable de le ranger dans un endroit sec, comme un garage ou un sous-sol, et de le couvrir d’une housse.

Si vous ne disposez pas de genre d’endroit ou que votre four ne se déplace pas, vous pourriez tout simplement le couvrir avec une toile et retirer la pierre réfractaire pour la mettre à l’abri de l’humidité et des chocs en l’enroulant dans du papier, par exemple.

De plus, si votre four dispose d’une porte à l’avant, assurez-vous de la garder bien fermée lorsque vous ne l’utilisez pas, et ce, même durant le remisage.

La clé de la durabilité : un entretien fréquent

Il y a peu de façons de garder votre four à pizza en bon état pendant de longues années.

En effet, même s’il existe un entretien régulier de celui-ci et un entretien en profondeur, souvent avant et après le remisage, l’élément central que vous devriez retenir est que lorsque des résidus, des graisses ou des cendres coulent dans l’intérieur du four ou semblent s’incruster sur une surface quelconque, vous devriez les nettoyer sans attendre.

Avec le temps, des taches décoreront votre appareil et deviendront plus foncées, ce qui est totalement normal.

Toutefois, ce processus peut être ralenti avec un entretien rigoureux, ce qui vous permettra d’admirer votre achat encore plus longtemps, tout en le gardant sécuritaire année après année.

Finalement, gardez en tête que tous les accessoires que vous utilisez pour préparer vos pizzas doivent également être entretenus avec soin.

Que ce soit votre pelle à pizza ou votre coupe-pizza, pensez aussi à leur donner un peu d’amour.

Vous pourrez ainsi les apprécier encore plus longtemps sans devoir débourser de l’argent inutilement chaque saison.

À VOIR AUSSI

Laisser un commentaire