Comment utiliser des copeaux ou des morceaux de bois avec un barbecue au gaz ?

par Thomas Harvey

Le barbecue au gaz est un appareil très polyvalent et efficace, qui peut facilement mener à terme tous les types de cuisson. 

Toutefois, les amateurs ont souvent tendance à réserver son utilisation aux grillades ou à certaines cuissons indirectes.

Les appareils fonctionnant avec du propane ou du gaz naturel s’avèrent tout de même assez intéressants pour le fumage ou tout simplement pour l’utilisation des morceaux de bois pendant les cuissons.

Ces derniers offrent des arômes uniques aux aliments préparés, dépendant de l’essence de bois choisie.

Je vous expliquerai donc, dans cet article, comment utiliser des copeaux de bois ou des morceaux avec un BBQ au gaz.

Vous constaterez probablement qu’il est beaucoup plus qu’un simple gril.

Sans soucis, vous serez en mesure de l’utiliser pour fumer une brisket ou un filet de saumon.

Copeaux d'aulnes

Variez les essences de bois pour explorer différentes saveurs

 

Utiliser son BBQ au gaz comme fumoir grâce à la cuisson indirecte

Différentes techniques permettent de fumer un aliment en cuisson lente, avec une chaleur indirecte.

Celles-ci sont peu complexes et pourraient rehausser votre expérience culinaire.

Pour ce faire, il suffit de toujours placer les pièces préparées sur la partie de la surface de cuisson où le feu n’est pas allumé.

Si vous avez un barbecue à 4 brûleurs, par exemple, vous pourriez en allumer deux d’un côté, puis déposer votre morceau de viande sur la grille, du côté où les brûleurs sont éteints.

Le bois de fumage, de son côté, doit plutôt être placé sur la partie du gril où les brûleurs sont ouverts. Pour ce faire, je vous recommande d’utiliser un feu bas ou moyen.

Les copeaux devraient préférablement être humides avant d’être déposés dans la cuve.

Une trentaine de minutes dans l’eau devraient suffire à les préparer de la sorte.

Les morceaux de bois sec, de leur côté, peuvent être placés directement sur la grille de cuisson, à quelques pouces de la flamme.

Si vous utilisez ce format de bois, soyez prudent lorsque vous manipulez vos brûleurs, afin de ne pas les faire chauffer trop intensément et faire en sorte qu’ils prennent feu et brûlent trop rapidement.

Les granules de bois, de petits cylindres de bois dur compressé, peuvent également être utilisés grâce à une boîte à fumer ou une papillote.

D’ailleurs, ces accessoires sont pratiquement essentiels au bon fonctionnement des fumaisons sur un barbecue au gaz.

Voici en quoi ils consistent.

copeaux de bois

Pour éviter que vos copeaux de bois s’enflamment plutôt que de produire de la fumée, faites-les tremper entre 15 et 30 minutes avant utilisation.

 

La boîte à fumer

Alors que certains barbecues viennent avec un système permettant l’ajout de copeaux et le fumage d’aliments, d’autres nécessitent l’utilisation d’une boîte à fumer.

Cette dernière est tout simplement une petite boîte métallique dont le couvercle peut être retiré et remis en place.

Trouée, la boîte de fumage permet à la fumée de s’échapper dans la chambre de cuisson lorsque le bois est chauffé suffisamment.

Afin de l’utiliser, il suffit de la remplir de copeaux de bois et de la déposer sous les grilles de cuisson, sur les déflecteurs des brûleurs ou sur la grille.

Dépendant de votre appareil et de ses caractéristiques, je vous recommande de juger le meilleur emplacement de la boîte, tant que celle-ci se trouve près des brûleurs.

Lorsque le bois dégage une bonne quantité de fumée, baissez le chauffage de votre appareil et vos aliments sont prêts à être fumés.

Cette vidéo présente bien l’une des façons d’utiliser cet accessoire.

boîte à fumer

Boîte de métal pour fumaison, réutilisable et très efficace pour un barbecue au gaz

 

La papillote d’aluminium

Il n’est pas nécessaire de vous acheter une boîte à fumer pour utiliser cette technique de cuisson.

En effet, un récipient et du papier en aluminium suffisent pour créer vous-même votre petite boîte.

Utilisez un récipient en aluminium, de préférence, pour déposer les morceaux de bois, puis recouvrez le tout d’un papier d’aluminium.

Vous pouvez également utiliser du papier d’aluminium en le repliant sur lui-même pour obtenir deux couches, tout simplement.

Ensuite, percez des trous dans ce dernier afin de permettre à la fumée de s’échapper lors de la chauffe.

La papillote ressemble donc à celle que vous faites peut-être déjà de temps à autre pour cuire des légumes.

Finalement, elle peut être déposée au-dessus de vos brûleurs, que ce soit sous les grilles, sur la grille ou sur les déflecteurs de brûleurs.

Son fonctionnement est donc très similaire à la boîte à fumer. Toutefois, elle ne peut servir à long terme.

Cette vidéo explique comment faire une papillote avec du papier d’aluminium seulement, en utilisant des granules de bois pour le fumage.

Papillote à fumer

Une papillote très simple à faire et très efficace

 

La planche de bois

La planche de bois, souvent du cèdre, est également très appréciée par les amateurs lorsque vient le temps de cuire des poissons ou des fruits de mer.

Celle-ci permet de donner un goût boisé et fumé lors de cuissons rapides. Toutefois, elle ne permet pas de fumer les aliments en tant que tels.

Puisque la cuisson y est rapide, c’est plutôt le contact direct avec la planche qui donne les saveurs et les arômes aux aliments.

Encore une fois, il est primordial de la faire tremper avant l’utilisation afin de l’humidifier et de l’empêcher de prendre feu.

Le temps nécessaire à cet exercice est plus long qu’avec des copeaux de bois. Je vous recommande de la laisser dans l’eau pendant 4 heures pour des résultats satisfaisants.

Lorsque c’est fait, elle peut être placée sur les grilles de cuisson en vue d’accueillir votre filet de saumon ou votre truite.

D’ailleurs, le saumon s’agence très bien à d’autres liquides, comme la bière ou le vin. Je vous conseille donc d’en ajouter de petites quantités dans l’eau dans laquelle vous la plongez.

Vos papilles gustatives n’en seront qu’encore plus satisfaites!

planche de cèdre

Différents formats de planches de cèdres sont disponibles. Déposez un filet de poisson ou des fruits de mers et vous aurez un plat hyper savoureux.

 

Quelques trucs et astuces pour ne pas manquer sa fumaison

Je souhaite vous présenter, dans cette section, quelques astuces supplémentaires pour bien réussir vos fumaisons.

Premièrement, il est recommandé de laisser le couvercle du barbecue fermé le plus possible tout au long de la cuisson.

En effet, puisque les copeaux, les morceaux ou les granules de bois ne produisent qu’une petite quantité de fumée, celle-ci doit être gardée dans l’appareil pour bien parfumer les pièces de viande ou autres aliments.

En ouvrant le couvercle rapidement, elle risque de s’échapper en quelques secondes, demandant ainsi plus de temps pour retrouver son efficacité de fumage.

Deuxièmement, assurez-vous d’obtenir une fumée translucide et bleutée durant le fumage.

Une fumée blanche et opaque pourrait donner un goût trop prononcé aux aliments, dû à une mauvaise combustion.

Troisièmement, la température de fumage doit être assez précise pour permettre aux aliments de cuire lentement et de s’imprégner des arômes de bois.

Celle-ci devrait se situer entre 225 et 275 degrés Fahrenheit pour un fumage à chaud.

D’ailleurs, afin de vous assurer de la température de votre gril, mais aussi de celle de vos pièces de viande, je vous conseille de vous procurer un thermomètre à barbecue de qualité.

Il pourrait bien devenir votre meilleur ami durant la prochaine saison du gril.

Finalement, il vous suffit d’attendre que de la fumée s’échappe de la boîte de fumage ou de la papillote pour déposer vos morceaux sur la grille.

Saumon sur une planche de cèdre

 

Obtenez des viandes fumées sans tracas

Bref, le barbecue au gaz permet d’obtenir des viandes fumées à point sans trop de problèmes.

Il suffit de connaître et d’appliquer les techniques et procédés présentés tout au long de cet article pour y parvenir sans difficulté.

Lorsqu’on y pense bien, une poignée de copeaux de bois et du papier d’aluminium suffisent pour mener à terme une technique de fumage.

Un autre aspect, ignoré précédemment, est le choix de l’essence de bois choisie.

En effet, certains types de bois sont mieux adaptés à certains types de viande que d’autres.

Le mesquite, par exemple, est l’essence parfaite pour un morceau de viande rouge.

Le hickory, de son côté, convient parfaitement au porc, tout en permettant des saveurs très agréables avec la volaille ou même les poissons.

D’autres arbres fruitiers, comme le cerisier ou le pommier, sont également très appréciés pour plusieurs types d’aliments.

Je vous recommande d’essayer différentes combinaisons et de ne pas hésiter. Vous pourriez découvrir des agencements alléchants qui deviendraient votre propre signature.

De plus, l’érable est une essence de bois particulièrement polyvalente. Abondants au Québec, les copeaux d’érable peuvent fumer plusieurs types d’aliments et méritent définitivement le détour.

 

(Lien vers article essences de bois)

https://365bbq.ca/essence-de-bois-fumage/

 

Que vous souhaitiez fumer une poitrine de bœuf, des côtes levées, une épaule de porc ou un poulet en vue de sa cuisson, vous serez en mesure de le faire sans avoir recours au charbon de bois ou à un fumoir.

Armez-vous donc d’imagination et laissez la nature vous prêter ses arômes le temps d’un repas!

À VOIR AUSSI

Laisser un commentaire